Romain Guillaume est couronné champion toutes catégories

René-Pierre
René-Pierre Beaudry
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

IRONMAN Mont-Tremblant 2012-par René-Pierre Beaudry, Mathieu Ste-Marie et François Ferland

Sans grande surprise, le Français Romain Guillaume a remporté le tout premier IRONMAN Mont-Tremblant couru ce dimanche 19 août à Mont-Tremblant. Celui qui a aussi remporté le demi-IRONMAN (70,3) du 24 juin dernier a croisé le fil d’arrivée avec un chrono de 8 heures, 40 minutes et 48 secondes.

Il a été le premier homme à sortir de l’eau après avoir franchi en 51 min 22 sec les 3,8 km à la nage dans les eaux du lac Tremblant, avec une avance de plus de 4 minutes sur Chuck Perreault, de Saint-Sauveur (55 min 02 sec). En vélo, il a bouclé les 180 km du parcours à dénivellation variable en 4 h 35 m 17 s. Il a enfin couru les 42,2 km de la dernière épreuve de ce super-triathlon en 3 h 09 m 09 s.

L’Américain Matthew Russell (8 h 48 m 12 s) a fini deuxième, à huit minutes du gagnant. La troisième place est allée au Québécois Martin Lacasse-Lamontagne (9 h 04 m 54 s) – il avait été le troisième « pro » à sortir de l’eau.

Premier dans sa division (Hommes, 45-49 ans), Pierre Lavoie a parcouru les trois épreuves avec un temps de 9 h 20 m 29 s, ce qui lui a donné le 8e rang «toutes catégories».

Chez les femmes, Jessie Donavan, des États-Unis, a terminé au premier rang avec un temps de 9 h 30 m 46 s, devant sa compatriote Uli Bromme (9 h 42 m 45 s). Les Canadiennes Rachel Kiers (de Vancouver) et Brooke Browne, de Halifax, ont suivi avec des chronos respectifs de 9 h 49 m 49 s et 9 h 54 m 19 s.

La Montréalaise Nathalie Groves a pris 5e rang (10 h 14 m 13 s), avec une priorité de 20 secondes sur la Québécoise Marie Danais, 6e avec un temps cumulatif de 10 h 14 m 33 s.

Pierre Lavoie termine 9ème

Pierre Lavoie, bien connu pour être l'organisateur du populaire Défi Pierre Lavoie, a lui aussi eu de très bons mots pour l'événement qui a marqué Tremblant. « Cet Ironman se classe parmi les trois meilleurs, a-t-il déclaré. Le site, l'organisation, les bénévoles, tout était à la hauteur. Longue vie au Ironman de Tremblant ! » Lavoie, qui aura 49 ans dans trois mois, a complété l'épreuve en 9 h 20 m 29 s. « J'ai battu de deux minutes mon premier Ironman qui remonte à 1992, a-t-il fait savoir fièrement. Il s'agissait de son 30e Ironman !

« J'ai souffert dans le volet natation, mais à ma sortie de l'eau, j'ai constaté que je l'avais fait en 54 minutes. Wow ! que je me suis dit. » Cela a été un stimulant pour Lavoie qui l'a porté jusqu'au fil d'arrivée.

Des athlètes de chez nous

Plus d’une dizaine d’athlètes des Laurentides ont pris part à cet événement d’endurance. Jean Sébastien Lebel, de Prévost, qui était accompagné de son père Robert, en était à son cinquième IRONMAN. « Je rencontre beaucoup de triathlètes que je connais. C’est en quelque sorte un événement social », a lancé le Laurentien de 37 ans qui a pris la 122e position.

À ses côtés son ami, Marc Cormier de Piedmont, vivait son baptême du IRONMAN. « J’ai trouvé mon expérience extraordinaire. Il y avait une belle ambiance lors de la course. C’était très amical », a souligné l’homme de 43 ans quelques minutes après avoir franchi le fil d’arrivée.

Pour sa part, Jean-Sébastien Lebel, de Val-Morin, tenait à célébrer son entrée dans le club des quarantenaires en participant à cette course « C’était mon cadeau pour mon 40e anniversaire », a-t-il dit. Même si, à quelques occasions, le Valmorinois a trouvé le parcours ardu, les 10 derniers kilomètres se sont très bien déroulés. Les encouragements des nombreux bénévoles aux abords du parcours y sont sans doute pour quelque chose.

Culbute, crie de joie et soulagement

La satisfaction se lisait dans le visage des participants alors qu’ils franchissaient le fil d’arrivée sous les applaudissements des centaines de spectateurs. Quelques-uns ont fait des pirouettes, plusieurs ont crié leur satisfaction et d’autres ont versé quelques larmes de joie. « Tu es un Ironman », criait l’annonceur maison dans le micro. Après 226 km à nager, pédaler et courir, tous avaient le sentiment du devoir accompli.

Les participants ont rapidement été pris en charge par une équipe médicale qui leur offrait de quoi se couvrir le corps. Une médaille a été remise à chaque athlète.

Organisations: Ironman

Lieux géographiques: Mont-Tremblant, Saint-Sauveur, États-Unis Vancouver Halifax Laurentides

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires