Pour un meilleur monde

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Nickie Renaud

Le renard s’assit bien droit,

Maître de cette assemblée.

En vieux maître qu’il est des ruses rusées,

Il posa un regard lourd de sens sur ses camarades, adroit.

« Mes amis! », dit-il, fort à l’aise avec les mots.

« Nous devons réviser notre façon de procéder.

Avez-vous quelque chose contre l’idée

Que j’orchestre cette réunion afin de régler nos maux? »

Aucun animal n’osa s’interposer.

Dans la clairière lumineuse, chacun se dévisageait,

Attendant la suite, aussi sage que muet.

Le rouquin lissa sa queue de ses pattes avant d’ajouter :

« Nous voulons un monde meilleur que celui-ci.

Par intelligence, il faut trouver ensemble une solution,

Et pourquoi ne pas prendre quelques résolutions

Pour que nous partions tous soulagés par l’aristocratie. »

Un silence attentif s’installa une seconde fois.

Sur son promontoire était affalée Sa Majesté le lion.

Comme il était facile de lui faire hausser le ton,

Rares étaient ceux qui osaient défier leur roi.

C’est un personnage riche en paradoxes.

Sa puissance magistrale impose le respect,

Mais tantôt rugissant, tantôt vulnérable et niais,

Il est autant le jour que la nuit de l’équinoxe.

Maître Renard poursuivit son monologue devant les auditeurs.

Tandis que tout se déroulait dans une délicieuse harmonie,

Loin était-il de se douter qu’il allait semer la zizanie

En prononçant ces paroles : « Voilà. Discutons à cette heure. »

Sitôt dit, sitôt fait. L’ours mal léché s’exclama :

« Nous devrions vivre dans un monde égalitaire,

Où personne n’aurait à endurer un calvaire

Au détriment des plus forts! » Sur ce, il se leva.

La cigogne renchérit : « Il faudrait pouvoir vivre

Dans un monde dépourvu de méchanceté,

De mensonges et de cruauté.

Enfin, qu’on nous délivre! »

Tous prônaient la clémence et la non-violence.

Soudain, Maître Corbeau, qui n’avait jusqu’alors rien dit, se décida à parler :

« Mes chers frères et sœurs, vous voilà bien enchantés,

Or, j’en connais peu qui créeront ces réjouissances.

Maître Renard est un imposteur.

Il préside ce conseil de prospérité et de paix,

Pourtant, c’est le dernier en qui je croirais.

Il n’est que tricheur, beau parleur, voleur. C’est un menteur! »

« Parlez-vous de cet exquis morceau de fromage que j’ai mangé? », dit l’intéressé.

La cigogne répondit : « Et que faites-vous de votre sournoise invitation? »

La cigale, à la fourmi : « Et vous, de m’avoir renvoyée l’hiver, sans compassion? »

« Vous l’aviez mérité », rétorqua l’autre, irritée.

Maître Corbeau avait ranimé d’anciennes rancœurs

Et bientôt, toute l’assemblée s’enlisa dans un foutoir.

À l’abri d’un arbre, quelqu’un observait la situation dérisoire,

C’était la colombe, bonne et clairvoyante, imprégnée de douceur.

Elle assistait à tout ce cirque avec pitié.

Leur bête ignorance les empêcherait toujours d’atteindre leur vision,

L’unanimité ne serait jamais à chaque décision.

Cependant, ce qui les en rapprocherait, c’est leur naïveté.

Ils ne verraient point ce monde idyllique,

Ils songeraient à ce qu’ils désirent,

Ce qu’ils n’ont pas et à ce qu’ils aspirent.

Chaque rêve concrétisé construirait un peu plus ce monde utopique.

Simple était de rêvasser d’une terre meilleure,

Il suffisait de se la représenter dans notre âme,

Et un instant oublier à qui remettre le blâme.

L’espoir était ce qui réchauffait le cœur.

« Regardez-vous vous quereller sans cesse! », dit-elle tristement.

« Continuez à rêver et à espérer. N’arrêtez jamais. »

Sur ce, elle s’envola vers de lointains sommets,

Non sans leur adresser un regard morose, certes, mais aimant.

 

 

 

Nickie Renaud

Académie Sainte-Thérèse

Secondaire 2e cycle

Organisations: Conseil de prospérité, Académie Sainte-Thérèse

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires