Il faut le pouvoir pour réaliser les engagements

Claudine Mainville
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Bernard Généreux accueille les militants au local électoral de Blainville

Le candidat du Parti Qu�©b�©cois de Blainville a accueilli les militants pour souligner l'ouverture du local électoral, au 1436 boulevard Curé-Labelle suite 200 à  Blainville, dont l'ancienne député de la circonscription Céline Signori.

En accueillant les militants à l’inauguration du local électoral du PQ de Blainville, le candidat Bernard Généreux a enjoint la population à redonner le pouvoir à son parti pour que les engagements électoraux soient réalisés.

«Il ne nous faut plus des réunions, mais du béton et le pouvoir à l’Assemblée nationale pour réaliser nos engagements», a affirmé Bernard Généreux, en rappelant l’urgence d’agir dans plusieurs dossiers régionaux.

L’autoroute 19, l’accroissement de la fréquence des trains de banlieue, les voies réservées sur les autoroutes, l’accès à un médecin de famille en accélérant l’accréditation des GMF, l’abolition de la taxe santé, l’ajout de 300 lits en CHLSD et le maintien à domicile, les services policiers pour Sainte-Anne-des-Plaines, une place à 7 $ en services de garde pour chaque enfant, sont autant d’engagements qui nécessitent la prise du pouvoir pour avancer, selon le candidat de Blainville.

«Dans le cas des services de santé, il faut que soit modifiée la règlementation pour que les médecins soient disponibles, il faut que tous les territoires soient desservis, c’est une obligation. De plus, dans la région le sous-financement en santé et dans les organismes communautaires, est une chose reconnue depuis de nombreuses années, pour rétablir l’équité, il faut que la population redonne le pouvoir au Parti Québécois», répète Bernard Généreux.

Lui-même issu du milieu municipal et de la Fédération québécoise des municipalités, Bernard Généreux, veut engager un gouvernement du PQ, dans une nouvelle relation avec les élus municipaux, fondée «sur le respect, l’imputabilité et le transfert des moyens nécessaires à l’accomplissement des responsabilités municipales de plus en plus importantes.»

Le candidate péquiste a profité de l’assemblée pour rappeler que l’ex-député péquiste de Blainville, Daniel Ratthé, «nous a non seulement largués, mais il imite maintenant son chef et a une révélation fédéraliste».

«Pour nous au Parti Québécois, c’est l’éducation avant les prisons, les familles avant les escadrilles et la souveraineté avant la royauté», a conclu Bernard Généreux en évoquant les orientations du gouvernement Harper.

Organisations: Parti Québécois, Assemblée nationale, Fédération québécoise des municipalités

Lieux géographiques: Blainville, CHLSD

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires