Le Grand Prix pour Laurie-Anne Trépanier

Claudine Mainville
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Gala des Grand Prix littéraires de la région Laval-Laurentides

Le jury de l’édition 2012 des Grands Prix littéraires de la région Laval-Laurentides a décerné, le Grand Prix, à Laurie-Anne Trépanier de la catégorie collégiale, pour son texte, Le sourire des combattants.

Quatre finalistes avaient été choisis par chaque jury local des territoires des régions Laval-Laurentides: Émilie Major de la catégorie collégiale étudiante au Collège Montmorency pour le territoire du Courrier Laval, Annie Simoneau de la catégorie grand public du Journal Le Courrier, Laurie-Anne Trépanier de la catégorie collégiale étudiante au Cégep Saint-Jérôme du Journal Le Nord et, Martin Surprenant de la catégorie collégiale, étudiant au Centre collégial de Mont-Tremblant du Cégep de Saint-Jérôme pour le territoire du Point de vue Sainte-Agathe.

Les candidats de tous les territoires avaient exploité le thème, Pour un meilleur monde, soumis cette année par l’organisation des Grands Prix littéraires 2012.

Appuyés par leur famille, les enseignants et dirigeants de leur institution respective, les finalistes ont participé au gala 2012, le 31 mai dernier à Sainte-Thérèse. Leur œuvre a été lue et saluée par les invités.

La Blainvilloise, Laurie-Anne Trépanier a reçu le Grand Prix pour son texte, Le sourire des combattants, qui raconte l’histoire de la courageuse et digne, de Marjorie. Une enfant qui a livré une noble bataille contre le cancer en pensant davantage aux enfants de l’avenir, qui bénéficieront un jour des traitements guérisseurs de cette maladie, qu’à sa propre condition.

« Je suis allée un jour à Sainte-Justine, où une amie doit travailler…J’ai vu tous ces enfants malades, qui seront sauvés ou non, j’ai imaginé cette histoire dans l’espoir qu’ils puissent tous y survivre », raconte Laurie-Anne Trépanier.

Étudiante en Communications et journalisme au Cégep de Saint-Jérôme, Laurie-Anne entreprendra dans l’avenir des études universitaires en enseignement. « L’enseignement me permettra de faire beaucoup de choses. J’ai beaucoup d’intérêts et de la difficulté à en choisir un seul. J’aime l’art, j’aime écrire et créer, j’aime les gens et je veux partager avec eux… », explique celle qui a touché à l’informatique, à la création littéraire, aux communications… et quoi encore? Ses parents sont très fiers d’elle et la soutiennent dans tous ses projets. « Elle peut faire ce qu’elle choisit et elle réussit », commente son père Jean Trépanier qui travaille dans le domaine informatique. Sa mère, Johanne Robidoux fait partie de l’équipe de la Bibliothèque municipale de Blainville et s’est consacrée à offrir à ses enfants depuis leur plus jeune âge des outils et moyens pour développer leur imaginaire. « Je leur lisais toujours des histoires, on donne toujours un peu de tout ce que l’on aime, ce sont des choses qui les aideront, les inspireront tout au long de leur vie. Au cours des dernières années, Laurie-Anne a fait le Programme d’études internationales au niveau secondaire à l’école Saint-Gabriel de Sainte-Thérèse, cette formation l’a beaucoup stimulée », constate-t-elle, aujourd’hui.

Laurie-Anne Trépanier n’a pas fini d’étonner son entourage par ses capacités de partager simplement ses passions, une jeune femme exceptionnelle qui a conquis tout le public. « Je ne croyais pas remporter le prix au Gala local, j’ai été très surprise, mais maintenant je n’en reviens pas… », avoue la lauréate en promettant de continuer.

Organisations: Collège Montmorency, Journal Le Courrier, Le Nord Centre collégial de Mont-Tremblant du Cégep de Saint-Jérôme Bibliothèque municipale de Blainville école Saint-Gabriel de Sainte-Thérèse

Lieux géographiques: Région Laval-Laurentides, Cégep Saint-Jérôme, Laurentides Territoire du Courrier Laval Sainte-Agathe Sainte-Thérèse Marjorie Sainte-Justine

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires