Marie-Lise réconfortante, mais encore méchante

Claudine Mainville
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Marie-Lise Pilote au TLG

Le public de la région attendait impatiemment le retour sur scène de Marie-Lise, pour la première vendredi soir dernier au Théâtre Lionel-Groulx, c’est l’humoriste qui accueillait plusieurs des spectateurs qui n’étaient pourtant pas en retard…

Après treize ans à faire tout autre chose que de la scène, l’humoriste a exploité ses expériences des dernières années pour créer le spectacle Marie-Lise réconfortante…mais pas reposante. Des relents de la méchante apparaissent de temps à autre, un personnage apprécié du public, qui se confond parfois avec la Marie-Lise qui choisit quelques victimes dans la salle…

La Maison Rona, la collection de bottes et de vêtements Pilote et Filles, les voyages, glissent dans les propos. Marie-Lise Pilote aborde rapidement une foule de sujets: l’esthétique, l’âge, les chums, les gars, l’inégalité, les voyages, les enfants, les types d’amies, son ambition de papesse, les métiers non traditionnels, etc. Certains thèmes ont davantage retenu le public, mais d’autres ont été effleurés en méritant peut-être de développer davantage.

En première partie, l’humoriste a tenté d’engager la salle dans une expérience plus ou moins heureuse de doublage de bandes dessinées…Son public pourtant gagné à l’avance, ne s’y attendait pas. Enfin, la première peut déjà servir à ajuster les temps de contenu. L’illustration des types d’amies et les métiers non traditionnels ont particulièrement gagné le public, en plus des clins d’œil parfois pétillants.

Ceux et celle qui auraient manqué la première fin de semaine de Marie-Lise au Théâtre Lionel-Groulx, peuvent la rattraper les 28 juillet , 4, 10 et 11 août. Le prix des billets est de 39 $ pour chacun des spectacles que l’on peut se procurer chez Odyscène, www.odyscène.com ou au 450 434-4006.

Organisations: Théâtre Lionel-Groulx, Maison Rona

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires