L'artiste en arts visuels Gabrielle Bolvari-Bergeron de retour de Nouvelle-Zélande

Donald Brouillette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un tableau laissé par Gabrielle Bolvari-Bergeron à Carterton en Nouvelle-Zélande, lieu de sa résidence d'artiste de février à mai 2012.

La jeune peintre et sculpteure Gabrielle Bolvari-Bergeron, originaire de Boisbriand et ayant étudié les arts plastiques au collège Lionel-Groulx, est rentrée d'un stage d'artiste à Carterton, près de Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande, littéralement à l'autre bout du monde.

Pendant ce séjour, elle a pu mieux connaître le milieu des arts visuels de la Nouvelle-Zélande, y donner des cours, un séminaire et peindre bien sûr!

L'artiste a poursuivi là-bas son projet d'art conceptuel, qui porte sur un questionnement de l'idéologie de l'artiste dans notre société et elle en a profité pour discuter de ce projet avec les artistes locaux, qui sont plus dans une démarche de peinture classique, le plus souvent figurative, dit-elle.

Gabrielle Bolvari-Bergeron a laissé en héritage là-bas le tableau reproduit ci-contre, qui est monté sur un panneau. On la voit (à gauche) en compagnie d'une artiste locale, sur un fond reproduisant «l'arbre des voyageurs» inspiré de la culture des Maori.

Cette résidence d'artiste influencera-t-elle sa manière de peindre et de sculpter? «Oui, j'ai une ouverture plus grande pour le figuratif, je vais prendre plus de temps pour les détails de l'œuvre», nous expliquait Gabrielle, lors d'un entretien téléphonique.

Elle veut aussi se perfectionner en faisant des huiles plutôt que de l'acrylique et affiner sa technique.

Du 12 au 26 août, on devrait la retrouver sur les terrains à côté de l'église Notre-Dame-de-Fatima à Boisbriand, alors qu'elle réalisera sur place une nouvelle sculpture, la Ville lui ayant déjà commandé une œuvre qui est installée au Centre d'interprétation de la nature. Cette nouvelle sculpture déjà baptisée «Orbite» sera faite de bois et de métal, avec de la céramique incrustée, confie-t-elle.

En terminant, Gabrielle Bolvari-Bergeron tenait à remercier tous ceux qui la soutiennent et qui suivent sa jeune carrière en arts visuels, elle qui vient tout juste de terminer son baccalauréat en arts plastiques et qui semble ouverte à toutes les expériences et les influences que la vie peut lui apporter!

Suivez-nous sur Facebook (http://www.facebook.com/JournalCourrier) et Twitter (@JournalCourrier)

Organisations: Lionel-Groulx, église Notre-Dame-de-Fatima, Centre d'interprétation

Lieux géographiques: Nouvelle-Zélande, Boisbriand, Carterton Wellington

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires