Avant

Envoyer Ă  un ami

Envoyer cet article Ă  un ami.

Louis Marsolais

-        Cela prit des millĂ©naires avant que l’humanitĂ© n’apprenne Ă  vivre convenablement, commença le professeur. La leçon d’aujourd’hui portera sur les alentours de 2020.

-        Madame, demanda Jacques, pourquoi faut-il apprendre ce qui s’est passĂ© il y a 1000 ans? Pourquoi ne pas parler de ce qui se passe maintenant?

-        Parce qu’il faut apprendre du passĂ©, pour avancer dans le futur,  rĂ©pondit Mme Dupuy.

 

-        Avant, il y avait ce qu’on appelle la guerre.

-        Qu’est-ce que la guerre?, demanda un autre Ă©lĂšve.

-        Une guerre, c’est quand plusieurs personnes sont en dĂ©saccord et que
 

-        C’est une manifestation? Â» coupa Marie-HĂ©lĂšne.

-        Pas exactement, reprit Mme Dupuy.  Ă€ la guerre, le monde dĂ©truit un peuple pour les asservir et appliquer leur loi.

-        Quoi!?! , s’insurgea Jacques.  Mais c’est affreux!

-        Je sais, parfois c’était seulement pour conquĂ©rir un pays, ajouta Mme Dupuy, car avant, le monde Ă©tait divisĂ© en pays.

 

AprĂšs une longue conversation sur les pays et la guerre, la cloche retentit, annonçant la fin des cours. « Au prochain cours, nous apprendrons ce qu’était l’argent et la pollution Â», annonça Mme Dupuy. « Pour une fois que j’aime la classe d’histoire Â», dirent la plupart des Ă©lĂšves, intriguĂ©s par la cruautĂ© et la complexitĂ© du passĂ©.

 

 

 

Louis Marsolais

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires