Le transport dans les Basses-Laurentides: le PQ continue de taper sur le clou

Donald Brouillette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un peu plus et on se serait cru encore en campagne électorale, alors que le porte-parole du Parti québécois en matière de transport, Stéphane Bergeron, accompagné des quatre députés des Basses-Laurentides, dénonçait le 9 mars le manque de vision du gouvernement dans son récent Plan d'investissement en infrastructures routières.

Le transport dans les Basses-Laurentides: le PQ continue de taper sur le clou

Les reproches du Parti québécois au gouvernement libéral, en matière de transport dans les Basses-Laurentides, ne sont pas nouveaux: sous-investissement par rapport à la croissance de la population et de la circulation, rien dans le domaine du transport collectif, lenteur pour ne pas dire immobilisme dans le cas du prolongement de l'autoroute 19 de Laval jusqu'à Bois-des-Filion.

Si les péquistes ont orchestré cette nouvelle sortie publique, c'est qu'ils se disent amèrement déçus de ne trouver rien de bien nouveau dans le vaste plan d'investissement en infrastructures routières annoncé récemment par la ministre des Transports.

Les travaux prévus dans les comtés de Groulx, Blainville et Mirabel notamment, seraient déjà connus et amorcés dans plusieurs cas depuis l'année dernière. Le député péquiste de Blainville, Daniel Ratthé, accuse même le député responsable de la région des Laurentides, David Whissell, de favoritisme à l'égard de son comté d'Argenteuil dans les investissements annoncés récemment.

Invités à plusieurs reprises par une collègue journaliste à dire quel serait le niveau acceptable des investissements en transport dans la région, les députés péquistes ont été incapables de chiffrer cet investissement souhaitable. Ce qu'ils réclament, c'est notamment des voies réservées au transport collectif sur les autoroutes 15 et 19 ainsi que le prolongement de la «19», plus de stationnements incitatifs, ainsi que la réfection du boulevard Labelle de Sainte-Thérèse à Blainville qui tarderait.

On se réjouit à peine de l'annonce de l'AMT, d'investir enfin sur la ligne de train Montréal/Saint-Jérôme, en laissant entendre que l'échéancier est toujours inconnu.

Les députés péquistes des Basses-Laurentides étaient accompagnés pour cette sortie publique, d'un conseiller municipal de Bois-des-Filion et d'un autre de Blainville, pour signifier l'appui des villes à leurs doléances.

Organisations: PQ, Parti québécois au gouvernement libéral, Transports AMT

Lieux géographiques: Blainville, Bois-des-Filion, Laval Région des Laurentides Argenteuil Boulevard Labelle de Sainte-Thérèse Montréal Saint-Jérôme

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires