Harper dit non aux provinces

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pas de conférences fédérale-provinciales

Harper

Le premier ministre Stephen Harper refuse carrément de rencontrer en groupe les premiers ministres des provinces.

Les dirigeants provinciaux étaient réunis la semaine dernière à Halifax et ils ont tout fait sans succès pour faire venir Harper.

Ils veulent le rencontrer pour parler de l'état de l'économie mondiale et ses effets sur les Canadiens, mais Harper ne veut rien savoir.

Il est bien prêt à rencontrer un premier ministre à la fois, mais pas tous ensembles lors d'une conférence fédérale-provinciale.

Ça fait trois ans de suite qu'il refuse d'assister aux conférences fédérale-provinciale.

Il ne veut plus des conférences fédéral-provincial du bon vieux temps ou les premiers ministres des provinces se rangeaient contre le premier ministre fédéral et lui tombaient sur la tête.

On a beau lui dire que le Canada est une fédération et il devrait participer avec les premiers ministres provinciaux à l'élaboration des politiques nationales.

Ce n'était pas intéressant non plus pour les Trudeau, Mulroney, Chrétien de subir les contrecoups des provinces lors des conférences mais ils acceptaient ça comme faisant partie de leur devoirs de premier ministre dans un pays qui se dit une fédération.

Harper préfère gouverner d'une façon unilatérale, comme s'il était seul.

Il a rencontré Jean Charest il n'y a pas longtemps pour discuter de son rôle dans les élections provinciales au Québec mais rien de plus.

Maintenant ils lui ont demandé de nouveau de les rencontrer au mois de novembre. Harper a simplement répondu « non » sans donner de raison.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires