Les conservateurs fouillaient Facebook

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Stephen Harper traité de « lécheur »

 

Des étudiants universitaires en Ontario en ont plein leur casque des fouilles sur leurs sites Facebook par des organisateurs politiques de Stephen Harper.

Ils ont monté un site anti-Harper visité déjà par 153 902 internautes depuis une semaine qui traite Harper de « lécheur de site Facebook » et le somme de ne plus visiter les sites des jeunes filles.

En fouillant les sites Facebook pour identifier ceux qui auraient pu avoir un lien à d’autres partis politiques, afin de les expulser des rassemblements conservateurs, les organisateurs du chef conservateur voulaient aider leur chef.

Ils pensaient faire un bon coup!

S’il y a quelque chose qui met les jeunes en colère, c’est bien de découvrir que quelqu’un – que ça soit leur mère ou un employeur -- fouille systématiquement leur Facebook pour recueillir des renseignements sur eux.  

Avis Aslam, 19 ans, une étudiante en  « sciences-po »  à l'Université de Western Ontario, était en larmes lorsqu’elle a appris qu’elle avait été exclue d’un rassemblement à cause d’une photo d’elle sur Facebook prise avec Michael Ignatieff.

Elle est vite devenue une victime-héros dans le milieu des internautes étudiants et Harper passe pour un « lécheur » gros-méchant.

Le site sur YouTube s’appelle « Hey Stephen Harper, stop creeping me on Facebook. »

Quelle tournure bizarre !

Encore plus étrange.   La GRC, qui aidait aux organisateurs à Harper, aurait du porter plus d’attention à ceux qu’ils laissaient entrer aux rassemblements, et moins aux jeunes filles.

On apprend que Snover Dhillon, un homme d’affaires de Toronto accusé de fraude, a réussi à se trouver un siège directement derrière M. Harper lors de son rassemblement à Brampton la semaine dernière.

Il est accusé d’avoir soustrait 10 972 $ du compte de crédit d’une dame.

Voilà Dhillon tout souriant derrière Harper et facilement reconnaissable à la télévision par tous ceux qui le connaissent.

C’est maintenant sur YouTube.

Bien pire que de se faire photographier avec la jeune Aslam.

Après l’affaire de Bruce Carson dans son bureau à Ottawa, Stephen Harper aurait pu s’en passer de la contribution de Dhillon.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires