Élection 2013: Marc Gascon ne sera pas candidat

Mychel Lapointe
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il complètera son mandat

«J’ai donné ce que j’avais à donner… Je passerai à autre chose…» confie Marc Gascon. Photo: Mychel Lapointe

La population de Saint-Jérôme élira un nouveau maire le 3 novembre 2013. Le maire Marc Gascon a décidé qu’il ne sera pas du prochain rendez-vous électoral.

«Je ne solliciterai pas de nouveau mandat en 2013… » lance le premier magistrat jérômien au représentant du Journal Le Nord qui l’interrogeait, samedi dernier, sur ses intentions futures.

«En fait, ma réflexion date déjà d’un certain temps. Quand j’ai décidé de me présenter en 2009, j’envisageais déjà que ce soit mon dernier mandat. J’aurai passé les plus belles années de ma vie à la mairie de Saint-Jérôme…. J’ai été heureux comme maire. Je le suis encore… Je considère avoir donné des couleurs intéressantes à la Ville de Saint-Jérôme et à la région (il est l’actuel président de la Conférence régionale des élus des Laurentides). J’ai donné ce que j’avais à donner… Je passerai à autre chose… » confie M.Gascon.

«C’est décevant…»

Passer à autre chose pour Marc Gascon, ça veut dire se mettre en disponibilité pour une troisième carrière (avant d’accéder à la mairie de Saint-Jérôme, il occupait les fonctions de criminologue à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal). À ce niveau, il se donne encore un certain temps pour évaluer les possibilités, tout en complétant son mandat comme maire. Un mandat qu’il a entrepris il y 17 ans.

«J’avais 38 ans quand je suis devenu maire, j’en ai aujourd’hui 55. Si je veux me réaliser autrement au sein d’entreprises ou dans d’autres domaines, c’est le moment au jamais. Je n’attendrai pas à 60 ans…»

Il faut bien dire que le maire Gascon ne l’a pas eu facile au cours des dernières années. Une série d’allégations sur son administration et sur le plan personnel avec la rénovation de sa résidence, une enquête du ministère des Affaires municipales des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) et d’autres dossiers l’ont mis à rude épreuve.

Il en garde un goût amer.

«Personnellement, je pense que quand on fait de la politique, il faut s’attendre à certaines critiques. Mais quand on se sert d’allégations pour s’attaquer à la réputation des gens, je trouve cela désolant. Je ne pense pas que ce soit avec des allégations qu’on bâtit une société. C’est décevant la situation actuelle dans le monde politique au Québec. Il y a beaucoup de gens (lire des élus municipaux) qui ne seront pas de retour l’année prochaine. Des gens de qualité. Il y a actuellement une aura négative au-dessus du monde politique. C’est normal d’être critiqué quand tu fais de la politique. Mais il faut que, quand ça arrive, tu puisses sentir un certain respect. Ce n’est pas le cas… » analyse Marc Gascon.

Pour que les gens se préparent…

Et pourquoi annoncer ses intentions un an d’avance (la question du Journal Le Nord a précipité les choses, mais ce n’était qu’une question de jours avant que ça se fasse, comme le précise M.Gascon)? « Parce que je voulais que les choses soient claires dès maintenant pour des gens qui peuvent être intéressés à se porter candidats, mais ne voulaient pas le faire tant que je n’avais pas fait part de mes intentions. Ils ont maintenant un an pour se préparer… » note le maire. Une année au cours de laquelle Marc Gascon continuera de siéger comme maire de la Ville de Saint-Jérôme, avec, dit-il, la même ferveur... «Je vais continuer à me battre pour la Ville de Saint-Jérôme. Je vais remplir mon mandat comme je l’ai toujours fait. Saint-Jérôme demeurera ma priorité au cours de la prochaine année»

Une certaine liberté

On peut croire que c’est avec un pincement au cœur que le maire Marc Gascon a décidé de ne pas demander de renouvellement de mandat.

D’un autre côté, à l’automne 2013, ce sera, de toute évidence, un soulagement pour lui de passer la main.

«J’aspire à une certaine liberté que je vais avoir assez bien gagnée. Je pourrai alors penser à ma famille et à mes proches » confie-t-il.

«J’aurai passé les plus belles années de ma vie à la mairie de Saint-Jérôme»

Organisations: Ville de Saint-Jérôme, Journal Le Nord, Conférence régionale des élus des Laurentides Institut Philippe-Pinel de Montréal Ministère des Affaires municipales des Régions et de l’Occupation MAMROT

Lieux géographiques: Saint-Jérôme, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires