Sortir des sentiers battus

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

En cette Journée internationale des femmes, il est important de reconnaître leur progrès dans différentes sphères professionnelles. Dans les Basses-Laurentides, un projet émanant de la Table Employabilité Femmes des Basses-Laurentides se poursuit depuis plus de 10 ans. Le projet Femmes et Métiers Gagnants sensibilise, encourage et soutient les femmes désireuses de sortir des sentiers battus.

Guylaine Tremblay, une ancienne participante qui travaille maintenant pour un entrepreneur de la région. (Photo Courtoisie)

En effet, les femmes sont surreprésentées dans les emplois précaires et sous-payées. Sur 522 professions répertoriées au Québec, 338 sont des métiers traditionnellement masculins. Actuellement, les femmes choisissent majoritairement des emplois historiquement occupés par des femmes. Plusieurs aspects des métiers non-traditionnels sont méconnus et les stéréotypes sont tenaces.

«La plupart des femmes pensent que travailler dans un métier non-traditionnel demande nécessairement une grande force physique. C’est faux, plusieurs emplois tels qu’arpenteur et dessinateur de bâtiments sont des métiers non-traditionnels et de plus en plus d’entreprises sont robotisées.» explique Monique Jalbert, Directrice de la Porte de l’Emploi qui est l’organisme qui offre ce projet financé par Emploi-Québec.

«Le projet Femmes et Métiers Gagnants est le seul du genre. Il permet aux femmes de prendre du temps pour évaluer les différentes possibilités qu’offre le marché de l’emploi, afin de choisir un emploi qui leur conviendra. La démarche offre l’exploration des métiers traditionnellement masculins et gagnants», indique Mme Jalbert. Offert à temps plein pendant sept semaines le projet permet aux participantes de faire leur bilan professionnel et d’établir leur plan de carrière. Les participantes font des stages d’exploration ainsi que des visites de centres de formation et d’entreprises.

Chaque année 45 femmes participent au projet. «Le projet m’a vraiment aidée à me réorienter et trouver ma place dans un métier qui me ressemble. Je suis retournée sur les bancs d’école pour faire un D.E.P. en charpenterie-menuiserie et ce, avec un enfant en bas âge. J’y ai retrouvé ma confiance et le goût de foncer.» témoigne Guylaine Tremblay, une ancienne participante qui travaille maintenant pour un entrepreneur de la région. «Le fait de se retrouver avec d’autres femmes qui ont les mêmes objectifs, permet aussi de se créer un réseau motivant. Il n’y a pas d’âge pour se réorienter et prendre sept semaines pour se centrer sur soi et sur ses buts est incontestablement un cadeau que l’on se fait » conclue-t-elle.

Le programme s’adresse à toutes les femmes sans emploi de la région des Basses Laurentides qui ont envie de se définir des objectifs professionnels réalistes et réalisables. Pour obtenir plus d’information communiquez avec La Porte de l’Emploi au 450 435 4565.

Organisations: Emploi-Québec

Lieux géographiques: Québec, Porte de l’Emploi, Région des Basses Laurentides

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires