Des investissements routiers de 57,7 M$, mais toujours rien au sujet de la «19»

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alors que le ministre responsable de la région des Laurentides David Whissell se réjouissait de l'investissement de 57,7 M$ sur le réseau routier des Basses-Laurentides en 2009, on constate que c'est toujours le silence radio complet face au parachèvement de l'autoroute 19, du boulevard Dagenais à Laval jusqu'à l'autoroute 640.

Des investissements routiers de 57,7 M$, mais toujours rien au sujet de la «19»

Parmi les 57,7 M$ qui seront investis en 2009-2010 dans les comtés de Deux-Montagnes, Blainville et Groulx, on retrouve bien sûr la poursuite des travaux de l'échangeur des autoroutes 15 et 640, qui accapare plus de 28 millions de dollars; il s'agit de la troisième phase de cet important projet routier.

Dans le comté de Groulx, on note aussi les travaux de reconstruction du pont d'étagement de la route 117, au-dessus de la voie ferrée du Canadien Pacifique, au coût de 8,8 M$.

Les investissements routiers dans le comté de Blainville incluent des travaux sur l'autoroute 640, entre le boulevard De Gaulle et la rue Belfort, permettant l'installation d'un écran antibruit et aussi des travaux sur la «courbe Monette», sur la route 335 à Sainte-Anne-des-Plaines.

Rien à Bois-des-Filion, où le maire et les citoyens attendent toujours la fameuse étude d'opportunité devant orienter le gouvernement du Québec, dans sa décision d'autoriser le prolongement, ou non, de l'autoroute 19 de Laval jusqu'à la 640. «<@Ri>J'ose croire qu'on n'a pas retardé le dépôt de l'étude après cette annonce-là<@$p», avance prudemment le maire Paul Larocque, en se référant à la kyrielle d'annonces de chantiers routiers faite le jeudi 5 février par la ministre des Transports du Québec.

D'autre part, le maire et préfet Paul Larocque qui est aussi président de la Coalition pour le parachèvement de l'autoroute 19, met des espoirs dans les lendemains du récent budget fédéral qui mise sur les projets d'infrastructures pour relancer l'économie en récession.

Il s'agirait d'une deuxième chance pour que le projet de la «19» aboutisse en 2009, soutient Paul Larocque, qui se refuse pour l'instant à croire qu'il faudra attendre encore une année complète avant de voir le projet franchir d'autres étapes amenant sa réalisation.

Paul Larocque rappelle que 56 000 véhicules empruntent quotidiennement le tronçon routier faisant l'objet de la demande de prolongement de l'autoroute 19, soit une hausse de 400 % en huit ans, selon les données mêmes du ministère des Transports. Des coûts importants sous forme de perte de temps et d'argent résultent des retards des citoyens empruntant ce parcours, soutient-il.

Organisations: Canadien Pacifique, Transports du Québec, Coalition pour le parachèvement Ministère des Transports

Lieux géographiques: Blainville, Deux-Montagnes, Boulevard De Gaulle Rue Belfort Courbe Monette Bois-des-Filion Québec Laval

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires