Le site idéal pour relocaliser l'Hippodrome de Montréal: Boisbriand / Saint-Eustache?

Donald Brouillette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

De nouvelles démarches, effectuées dans la plus grande discrétion, laissent à penser que la société Attractions hippiques examine toujours la possibilité de relocaliser l'Hippodrome de Montréal dans la couronne nord. L'un des sites convoités est situé aux limites des municipalités de Boisbriand et de Saint-Eustache, au nord de l'autoroute 640, tout près de la fin de l'autoroute 13.

Le site idéal pour relocaliser l'Hippodrome de Montréal: Boisbriand / Saint-Eustache?

Les terrains envisagés pour y implanter le nouvel hippodrome se situent pour l'instant en zone agricole, ce qui complique singulièrement les procédures.

Richard Maheu, président Outaouais-Laurentides de l'Union des producteurs agricoles, admet avoir eu des communications récentes avec des représentants de la société Attractions hippiques. L'avis de l'UPA Outaouais-Laurentides pèsera lourd dans la balance, le jour où une éventuelle demande de dézonage sera présentée à la Commission de protection du territoire agricole, pour exclure quelque 70 hectares de la zone agricole de Boisbriand et de Saint-Eustache.

Lors d'un entretien téléphonique le 9 janvier, Richard Maheu nous résumait en substance sa position: «Peu importe où le projet verra le jour, si c'est dans la zone agricole, il faudra qu'on nous fasse la preuve qu'il n'y a pas de place en zone blanche, il faudra aussi qu'on nous prouve qu'on a vraiment besoin de 70 hectares et enfin que le projet d'hippodrome ne sert pas de façade, de paravent à un salon de jeu.»

Richard Maheu nous confiait avoir suggéré au promoteur d'aller plutôt voir le long de l'autoroute 15 à Mirabel, en zone blanche, dans le secteur où l'on prévoit ériger le centre Lac Mirabel.

Et il n'y a pas que l'appui de l'Union des producteurs agricoles qui soit nécessaire à l'avancement du projet. Les municipalités concernées devraient approuver par résolution une demande de changement de zonage, pour que le schéma d'aménagement de la MRC (Thérèse-De Blainville, dans le cas de Boisbriand) reflète la soustraction de ces terrains de la zone verte et leur passage en zone blanche.

Du côté du maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, on fait preuve d'une prudence extrême, celui-ci affirmant qu'il n'est pas dans son habitude, ni dans celle des membres de son conseil, de commenter un projet… «qu'il existe ou qu'il n'existe pas» (!) par respect pour les gens «qui investissent chez-nous», tant qu'il n'y a pas de dépôt officiel au conseil.

La balle dans le camp de Boisbriand?

Le site à nouveau convoité par Attractions hippiques se situerait sans doute majoritairement sur le territoire de Boisbriand, même s'il risque d'avoir des impacts sur la limite est de Saint-Eustache.

Déjà, il y a un an presque jour pour jour, soit à la première séance de janvier 2007 du conseil de ville de Boisbriand, les élus adoptaient une résolution de principe s'opposant à la venue d'un hippodrome couplé à un salon de jeu sur leur territoire.

Car c'est bien là où le bât blesse. L'implantation de l'hippodrome seul ne suffirait peut-être pas à braquer 10 000 signataires contre sa venue, comme ce fut le cas le printemps dernier à Laval, si elle n'était pas associée à un salon de jeu comptant 1300 appareils de loterie vidéo?

Encore récemment, en décembre, les directions de la Santé publique de Laval et des Laurentides, bien au fait des tentatives de la société Attractions hippiques, se disaient toujours «préoccupées» du projet de déménagement de l'Hippodrome de Montréal adjacent à un salon de jeu sur la couronne nord, ce qui risquait d'entraîner des conséquences sociales graves. On mentionnait alors que le projet ajouterait 1300 appareils supplémentaires de loterie vidéo dans la région, ce qui porterait leur total à 2500 sur le territoire.

Quant à la mairesse de Boisbriand, Sylvie St-Jean, elle rappelle la résolution adoptée le 16 janvier 2007 par le conseil, que c'est l'intérêt de ses citoyens qui prime et qu'elle prendra en compte tous les impacts du projet. Elle se dit en manque d'informations sur le projet, mais on sent dans ses réponses qu'elle aura droit à une rencontre avec Attractions hippiques très prochainement!

Organisations: Hippodrome de Montréal adjacent, Union des producteurs agricoles, Attractions hippiques Commission de protection MRC Santé publique de Laval et des Laurentides

Lieux géographiques: Territoire de Boisbriand, Saint-Eustache, Laurentides Lac Mirabel Saint-Eustache.Déjà

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires