Des citoyens inquiets des révélations à la commission Charbonneau

Claudine Mainville
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Assemblée publique de la Ville de Blainville

Des citoyens ont questionné le maire de Blainville relativement aux propos tenus lors des audiences de la commission Charbonneau, quant à la collusion et à la participation du maire aux cocktails de financement du Parti libéral.

Le maire François Cantin avait admis dès la diffusion des propos de Lino Zambito, quant à la participation du maire de Blainville et de Dominic Cayer aux cocktails de financement en présence de l’ex-ministre Normandeau, en confirmant sa présence. «J’y suis allé et j’y retournerai, parce que c’est mon devoir de maire de profiter de la présence des ministres pour parler de nos dossiers et ce, qu’importe le parti ou l’occasion», a répété François Cantin. Il a également réaffirmé qu’il avait été invité « par l’entourage de la ministre».

Plusieurs questions ont été adressées au maire de Blainville, concernant la collusion possible, la rigueur dans l’attribution des contrats et les relations avec des fournisseurs. «Je n’accepte jamais de m’asseoir avec les entrepreneurs, ce sont la direction générale ou les directeurs de service qui discutent avec les fournisseurs et les promoteurs…», a-t-il réaffirmé.

Pressé de questions par le chef du nouveau parti, Mouvement Blainville, Florent Gravel, le maire Cantin a attaqué le conseiller de l’opposition Louis Lamarre, sur une certaine visite à son domicile, le 30 août 2009. « Vous n’étiez pas en train de chercher du financement pour votre parti? …On le sait maintenant, le groupe de M. Zambito organisait des élections clé-en main. Alors, j’aimerais que MM. Lamarre et Gravel nous expliquent pourquoi ils ont rencontré l’entourage de M. Zambito à deux mois des élections municipales?...», a lancé le maire Cantin en assemblée publique, propos qu’il a par la suite repris en émettant un communiqué par son parti, le Vrai Blainville.

Le chef du Vrai Blainville, François Cantin, en a également profité pour commenter le parcours de son adversaire, «Monsieur Lamarre n’a plus de crédibilité pour représenter les Blainvillois. Il en est à son 4e parti politique en moins de huit ans», a-t-il expliqué en décrivant son parcours politique, jusqu’à la création récente du Mouvement Blainville.

Un envoyé spécial

Louis Lamarre a admis en assemblée publique et par la suite en entrevue téléphonique avoir accueilli le 30 août 2009, un citoyen de Blainville qui voulait joindre les rangs de Notre Blainville. «Nous croyions qu’il voulait devenir candidat ou bénévole dans l’organisation, mais on s’est vite aperçu de son intérêt, et nous l’avons mis à la porte! Mais ce qui me surprend vraiment, c’est que M. Cantin connaissent si bien et très exactement tous ces détails…tout en laissant penser que c’était Lino Zambito, que je ne connaissais même pas. Je n’ai jamais rencontré M. Zambito », affirme Louis Lamarre.

Sans nul doute que les combats de campagnes électorales sont bel et bien amorcés, l’élection générale est prévue le 3 novembre 2013, soit dans plus d’un an.

Organisations: Commission Charbonneau, Ville de Blainville, Parti libéral.Le

Lieux géographiques: Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires