«Vice caché» ou peut-on changer notre façon de consommer?

Donald Brouillette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Marlène Hutchinson, lors du lancement de son livre «Vice caché» à Mirabel le 10 octobre.

La consultante en environnement et résidante de Blainville Marlène Hutchinson lance un deuxième ouvrage, «Vice caché» ou les effets sournois de notre surconsommation sur notre santé et l'environnement.

Métro-boulot-dodo… L'horaire de toute une génération ressemble à une course plutôt infernale, qui laisse très peu de temps pour s'arrêter et réfléchir sur notre mode de vie et comment on pourrait l'améliorer.

C'est pourtant l'exercice que propose Marlène Hutchinson avec «Vice caché» qui vient tout juste d'être lancé aux Éditions MultiMondes.

L'originalité de son livre, nous explique-t-elle, c'est qu'il fait des liens multiples entre la surconsommation et les problèmes sociaux, environnementaux, de santé, alors que souvent les ouvrages similaires ne traitent que d'un aspect. De plus, les livres existants sur le sujet étaient des traductions.

Le livre s'adresse au départ à un public très large et non pas à des spécialistes, précise l'auteure. On y fait un portrait de notre mode de vie axé sur la surconsommation et on décrit les conséquences autant sur la santé des individus que sur l'environnement; c'est là une autre originalité de l'angle choisi par Marlène Hutchinson, soit de ne pas privilégier que l'angle environnemental, d'où l'un des titres de ses chapitres: «Sauver l'ours polaire ou l'humain?»

«Le temps est venu de réfléchir sur notre mode de vie et de nous demander si c'est réellement de cette manière que nous voulons continuer à vivre et à éduquer nos enfants», résume Marlène Hutchinson.

L'auteure propose des pistes de solution au dernier chapitre, qui se situent à plusieurs niveaux: individuel et collectif, entrepreneurial et gouvernemental.

Marlène Hutchinson avait déjà publié en 2007 «Vos déchets et vous». Ce nouveau bouquin est disponible en librairie et aussi publié en format numérique.

Suivez-nous sur Facebook (http://www.facebook.com/JournalCourrier) et Twitter (@JournalCourrier)

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires