Les choses s’améliorent, mais il reste tant à faire…

Mychel Lapointe
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Semaine de prévention des incendies

Pour le lancement de la Semaine de prévention des incendies, on retrouve de gauche à droite Messieurs Charles De Rouville, Serge Giguère et Martin Pigeon. Photo: gracieuseté.

On en saurait trop insister sur l’importance du détecteur de fumée qui permet de, surtout sauver des vies, mais également limiter les dégâts matériels suite à des incendies dans les résidences ou sites commerciaux.

Et pour être certains que les gens ne passent pas à côté du message, les services d’incendie membres de l’Entraide de la sécurité incendie des Basses-Laurentides tiennent des activités particulières depuis le 7 octobre, et ce, jusqu’au 13 octobre prochain.

Une amélioration, mais…

Les responsables de l’Entraide ont d’ailleurs tenu un point de presse à cet effet dernièrement. En présence de Messieurs Jacques Duchesneau, député de Saint-Jérôme à l’Assemblée nationale du Québec, et Martin Pigeon, conseiller municipal de Saint-Jérôme et président de la commission de la sécurité publique de Saint-Jérôme, Serge Giguère, directeur du Service de la sécurité incendie de Saint-Jérôme, et Charles De Rouville, coordonnateur de l’entraide de la sécurité incendie des Basses-Laurentides et directeur du Service des incendies de Saint-Eustache, ont dressé les grandes lignes de l’événement. Notamment, pour un, le directeur Giguère a insisté pour souligner dans quelle mesure les avertisseurs de fumée, les campagnes d’information répétées au cours des dernières années et les schémas de couverture de risque (la MRC de la Rivière-du-Nord a d’ailleurs été la première au Québec à adopter le sien il y a quelques années) ont contribué à l’amélioration du bilan de pertes de vie. Mais, dira-t-il, il faut encore insister sur la prévention, puisqu’il reste encore des irréductibles qui n’ont pas encore compris le message.

Des activités

Pour revenir aux activités de la semaine de prévention soulignons que des activités sont organisées dans les villes membres de l’Entraide. À Boisbriand, les pompiers effectueront des exercices d’évacuation dans les écoles et CPE. Il y aura une journée porte ouverte et un kiosque de prévention dans un magasin HOME DEPOT. Le 10 octobre, dans le cadre de La Grande Évacuation, les pompiers feront un exercice d’évacuation dans un bâtiment à logements multiples.

Le Service de sécurité incendie Rosemère-Lorraine proposera certaines activités dans le but d’informer la population sur les bienfaits de la prévention incendie au quotidien. Des kiosques seront installés à des endroits stratégiques tels que les centres commerciaux et les marchés d’alimentation. On procèdera à des exercices d’évacuation dans les écoles et à des visites préventives et éducatives dans des garderies. Le service participera aussi à La Grande Évacuation.

Le Service de la sécurité incendie de la Ville de Mirabel s’impliquera en organisant un concours de dessins parmi tous les élèves de cinquième année à travers l’ensemble des écoles de son territoire. L’élève gagnant aura la chance de passer une journée en tant que chef pompier d’un jour et accompagnera une équipe de pompiers, participera à des activités d’éducation du public avec les garderies, à des pratiques d’évacuation et conclura avec une extinction de palettes de bois. De plus, le service présentera, pendant 2 jours, un kiosque de prévention en compagnie des services de l’entraide des Basses-Laurentides, à la place Rosemère.

Du côté de Sainte-Thérèse, une journée porte ouverte aura lieu samedi le 6 octobre de 11 h à 16 h, avec kiosque de prévention, structure gonflable pour les enfants, maquilleuse, musique, tour de camion et de nacelle. Mercredi le 10 octobre, un chef pompier d’un jour passera une journée mémorable remplie d’activités reliées au métier de pompier. À la même date aura lieu la journée de prévention. Les pompiers parcourront la ville en camion afin de voir avec les résidents leur plan d’évacuation. Vendredi le 12 et samedi le 13 octobre, les pompiers tiendront, en collaboration avec Rosemère, Boisbriand et Blainville, un kiosque de prévention à la Place Rosemère, où différents thèmes de prévention seront abordés. Des collectes d’argent seront en cours au bénéfice des grands brûlés.

L’ entraide

De façon précise, L’Entraide de la sécurité incendie des Basses-Laurentides a été créée dans les années 1980 afin de permettre l’intervention rapide de plusieurs services d’incendie lors d’incendies majeurs. Elle dessert une population de 300 000 personnes et protège des biens d’une valeur de 20 milliards de dollars répartis sur un territoire de 790 km2 (près de deux fois la superficie de l’île de Montréal), qui comprend les villes de Blainville, Boisbriand, Deux-Montagnes, Lorraine, Mirabel, Rosemère, Saint-Eustache, Saint-Jérôme, Sainte-Anne-des-Plaines, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Sainte-Thérèse.

Le Comité de prévention de l’entraide a été créé dans les années 1990 et poursuit des activités de prévention comme la production de dépliants, d’oriflammes, de cahiers à colorier pour les enfants. Il organise à tous les deux ans une journée commune des pompiers. Il possède une roulotte d'éducation du public, qui peut se déplacer sur l'ensemble du territoire. Les membres du comité échangent des informations pertinentes à la prévention et discutent sur différents dossiers communs en matière de sécurité incendie. Plusieurs des initiatives du comité ont été reprises dans d’autres régions du Québec.

Organisations: Service de la sécurité, Assemblée nationale du Québec, Service des incendies de Saint-Eustache HOME DEPOT Ville de Mirabel

Lieux géographiques: Saint-Jérôme, Boisbriand, Québec Place Rosemère La Grande Évacuation Blainville Sainte-Thérèse île de Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires