La subvention pour la construction du stade d’athlétisme à Sainte-Thérèse est finalement confirmée

Donald Brouillette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La ministre Michelle Courchesne était accompagnée lors de l’annonce des maires François Cantin et Sylvie Surprenant, de Paule Fortier, présidente de la commission scolaire et de Michel Portman, président de la Fédération québécoise d’athlétisme.

Après de longs mois d’attente, le gouvernement du Québec a confirmé l’octroi d’une subvention de 1 534 780 $ à la Ville de Sainte-Thérèse, pour la réalisation d’un stade d’athlétisme sur le terrain de la polyvalente Sainte-Thérèse.

En point de presse le 27 avril à Sainte-Thérèse, la présidente du Conseil du Trésor Michelle Courchesne a justifié les délais pour accorder la subvention par la taille de l’enveloppe dévolue aux infrastructures sportives, soit 50 M$ versus l’ampleur des projets présentés (450 M$).

De son côté, la Ville de Sainte-Thérèse sait depuis mai 2010 qu’elle a obtenu les championnats canadiens junior d’athlétisme pour les étés 2013 et 2014 et qu’un stade d’athlétisme est nécessaire à la tenue de l’événement. De plus, l’échéancier normal de construction d’un tel stade supposait que les travaux s’exécutent au cours de l’été 2012.

La mairesse Sylvie Surprenant ayant déclaré à plusieurs reprises que la construction du stade était conditionnelle à l’octroi de la subvention gouvernementale de 1,5 M$, il était donc minuit moins trente secondes, pour utiliser une expression populaire ces temps-ci à Sainte-Thérèse, pour confirmer l’octroi de la subvention.

Plusieurs commençaient même à douter de la réception de cette subvention, à commencer par le conseiller municipal indépendant de Sainte-Thérèse, Vincent Arseneau, qui en faisait même une condition pour continuer d’appuyer le projet.

La ministre Courchesne n’a pas fait mystère que la décision d’appuyer le projet de Sainte-Thérèse est liée à la tenue des championnats d’athlétisme junior, même si tous les intervenants à la conférence de presse insistaient aussi sur l’usage que pourront faire de la piste le Club d’athlétisme Corsaire-Chaparal, ses jeunes athlètes, ainsi que les élèves de la polyvalente Sainte-Thérèse.

On a pu apprendre, sans autres détails, que le stade d’athlétisme fera l’objet d’un partenariat entre les villes de Sainte-Thérèse et de Blainville, une association qui reste vague pour l’instant, les maires concernés n’étant pas prêts à donner de plus amples explications lors de la conférence de presse d’annonce de la ministre Courchesne. Le projet total étant estimé à 3,3 M$, il reste donc une somme de 1,8 M$ approximativement à financer pour la réalisation du projet.

Avec la contribution du ministère de l’Éducation maintenant assurée, la mairesse Sylvie Surprenant affirme que les travaux pourront être exécutés à l’été et se terminer à temps pour ne pas importuner les élèves de la polyvalente Sainte-Thérèse lors de leur rentrée automnale. Mais on ne promet rien quant à la date d’inauguration de la piste!

Suivez-nous sur Facebook (http://www.facebook.com/JournalCourrier) et Twitter (@JournalCourrier)

Organisations: Ville de Sainte-Thérèse, Conseil du Trésor Michelle Courchesne, Club d’athlétisme Corsaire-Chaparal Ministère de l’Éducation

Lieux géographiques: Sainte-Thérèse, Québec, Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires