Le Collège Boisbriand et le Collège Letendre deviennent associés

Claudine Mainville
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jean-François Maillé, Mario Bigras directeur et cofondateur du Collège Boisbriand, Yves Legault directeur général du Collège Letendre.

Le soulagement et la confiance viennent sceller l’avenir du Collège Boisbriand, maintenant associé au Collège Letendre, une institution privée d’enseignement fondée en 1976, qui apporte par son partenariat la stabilité et l’expertise

«Finies les rumeurs négatives à propos du Collège Boisbriand, l’école poursuit sa mission et garde son équipe et surtout ses élèves. Il nous reste seulement quelques places à chacun des niveaux pour la rentrée de septembre. Cette association nous assure la stabilité et la progression selon nos valeurs», s’est réjoui le directeur Mario Bigras.

En plus de rétablir la santé financière du Collège Boisbriand, le partenariat conclu favorise le partage d’expertise, de ressources pédagogiques, et des volets de l’administration et de la gestion. Après le projet du Collège Blainville, converti après une année de litiges en Collège Boisbriand, les premiers élèves ont été accueillis en 2009. Les délais générés avaient retardé l’obtention de l’agrément pour que les élèves soient subventionnés. Des décisions politiques au niveau de la ministre de l’Éducation n’ont toujours pas abouti après trois ans, à ce que les élèves du Collège Boisbriand obtiennent la part de subvention allouée à la clientèle du secteur privé. «Les élections viennent encore ralentir la démarche mais nous continuons», a indiqué le directeur fondateur. Les parents des élèves doivent débourser 8 000 $ pour la scolarisation et les services du Collège Boisbriand.

L’établissement s’était distingué dès son ouverture par les principes d’admissibilité des élèves, les services offerts par son programme Accès à la réussite.

«Chaque élève est évalué afin d’établir les services requis pour qu’il réussisse ses études du 1er au 5e secondaire. Les devoirs sont complétés durant la présence à l’école, les enseignants sont disponibles pour les accompagner et 90 minutes d’activité physique sont pratiquées chaque jour. Les infrastructures de la région sont utilisées par nos élèves, comme le Parc du Domaine vert, le Centre d’excellence, l’école de danse Suzie Paquette, le programme de gymnastique pour les meneuses de claque, et nous avons acquis le terrain de football qui était auparavant loué», a rappelé Mario Bigras.

Le Collège Letendre initialement fondé à Montréal en 1976, s’est établi à Laval au début des années 2000. L’an dernier l’institution s’est associée à l’Académie Laurentienne à Val-Morin et cette année le Collège Boisbriand profite de ce partenariat. «Chaque établissement conserve son autonomie, sa mission et ses façons de faire. Le partenariat favorise la santé financière, la mise en commun de ressources et la pérennité de ces collèges privés. Je suis vice-président de la Fédération des établissements d’enseignement privés, et je ne suis pas indifférent aux difficultés des écoles. Avec les partenariats établis, le Collège Letendre compte 600 élèves, l’Académie Laurentienne 300 et le Collège Boisbriand 300, chaque établissement est autonome et peut profiter des services et ressources», souligne le directeur général du Collège Letendre, Yves Legault.

Le Collège Boisbriand veut poursuivre son évolution, son projet incluait plus d’une phase. «Nous allons tenir un forum avec les parents de nos élèves dès cet automne. Nous avions prévu entre autres dans la phase 2, une bibliothèque, une nouvelle cafétéria, l’ajout d’aires communes, etc. Nous allons déterminer les priorités avec les parents», a précisé Mario Bigras.

Organisations: Collège Boisbriand, Collège Letendre, Collège Blainville Académie Centre d’excellence école de danse Suzie Paquette Fédération des établissements d’enseignement Boisbriand

Lieux géographiques: Montréal, Laval, Val-David

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires