Le changement pour l’intégrité

Claudine Mainville
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Raymond Archambault, candidat péquiste de la circonscription de Groulx.

Le candidat péquiste de la circonscription de Groulx, Raymond Archambault, constate que les électeurs veulent du changement et l’intégrité d’un prochain gouvernement, il sert cependant la mise en garde de ne pas changer pour la même chose.

«Quand je rencontre les citoyens et citoyennes dans les lieux et événements publics, ils sont heureux de nous voir, la semaine dernière les clients de la Place Rosemère tenaient à se faire photographier avec Pauline Marois, ça dit tout», raconte le candidat de Groulx. Pour les autres qui hésitent, le candidat péquiste sert la mise en garde de ne pas changer de parti pour du pareil au même.

La population de la région et du Québec, ont déjà trop attendu selon Raymond Archambault. «Nous vivons avec les conséquences de décisions sans vision, nous devons prendre l’autoroute entre Rosemère et Boisbriand pour quelques kilomètres, il fallait des boulevards intermunicipaux pour alléger la circulation. Le transport collectif est déficient, et c’est ce que nous plaçons en priorité. Le manque à gagner pour les soins et services de santé dans notre région, les logements sociaux, sont aussi au cœur de nos engagements », rappelle le candidat de la circonscription de Groulx.

Raymond Archambault inscrit les attentes exprimées par la population de la région dans les engagements de son parti, dont la réduction des contributions pour les familles de la classe moyenne et un crédit d’impôt pour les activités physiques et culturelles des enfants, la tenue d’élection à date fixe permettant des économies majeures, la protection de la langue française, la priorité accordée au développement du transport en commun et au développement des énergies vertes. « Nous avons une ressource non polluante, l’hydroélectricité et c’est là que nos efforts doivent être d’abord dirigés. Pour la suite, je ne connais pas un pays qui refuserait d’exploiter ses ressources minières ou pétrolières, mais en ce qui concerne les gaz de schiste le moratoire permettra de s’assurer de la sécurité environnementale si elle est possible, pour Anticosti les droits ont été cédés, mais les permis ne sont pas donnés et il faut des études environnementales bien avant…», précise le candidat.

Lieux géographiques: Groulx, Place Rosemère, Québec Boisbriand Anticosti

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires