Accessibilité en santé

Stéphanie Deschamps
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le PLQ promet des médecins de famille à tous d’ici 2016

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, et la candidate libérale Linda Lapointe ont promis des médecins de famille à tous d’ici 2016. Photo: Gabrielle Doutre

Le comté de Groulx est dans la mire du gouvernement libéral. Rencontrés au CSSS de Thérèse-De Blainville en fin d’après-midi lundi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, et la candidate libérale Linda Lapointe se sont dit prêts à poursuivre le travail entamé par le gouvernement en matière de soins de santé.

«Je comprends à quel point il est important que tous les Québécois puissent bénéficier de soins de santé de qualité et surtout de proximité. Je m’engage à travailler avec le réseau de la santé et des services sociaux de la région afin d’améliorer notre offre de services pour nos familles, nos aînés et nos jeunes», souligne Mme Lapointe. Ce faisant, le ministre Bolduc promet des investissements dans les Laurentides ce qui, selon lui, a fait défaut dans la région depuis plusieurs années.

Ceci débutera notamment par le réaménagement du CSSS, projet prévu bien avant l’annonce récente des élections. «Il y a 150 000 citoyens dans la région. Ceux-ci se rendent autant à l’hôpital de St-Eustache qu’à celui de St-Jérôme et à la Cité de la santé pour les services de première ligne. Nous souhaitons donc rapatrier ici ceux qui vont habituellement à St-Jérôme ou à Laval», indique M. Bolduc.

Des médecins de famille pour tous

Si les deux libéraux rappellent que leur gouvernement a mis en place plusieurs mesures pour améliorer le système de santé, telles l’augmentation des admissions en médecine, l’amélioration de l’accès en chirurgie ou la modernisation des urgences, ceux-ci se disent conscient du chemin qu’il reste à faire. «Bien qu’il reste encore du travail, nous faisons le constat que grâce aux efforts déployés par le gouvernement libéral, d’ici 2016, tous les Québécois qui le souhaitent pourront avoir accès à un médecin de famille», souligne le ministre.

Selon ce dernier, les conditions plus favorables à la pratique, les nouvelles responsabilités données aux pharmaciens ainsi que les groupes de médecins de famille, qui multiplient par 10 le nombre de médecins de famille, font tous partie intégrante de la solution. «Il manque présentement 1000 médecins de famille au Québec. Il faut avouer toutefois que ça prend la volonté des médecins de pratiquer la médecine de famille et le gouvernement n’a pas agit en ce sens auparavant parce que ces derniers n’avaient pas envie de le faire. Mais nous croyons qu’il est dorénavant beaucoup plus intéressant pour eux de se lancer dans cette voie.»

Quant à l’annonce récente de la Coalition Avenir Québec voulant que les temps d’attente dans les urgences soit considérablement réduits d’ici les prochaines années, le ministre Bolduc trouve cette solution fort improbable. « Il y a une amélioration à faire, certes, mais elle est progressive. Le problème ne sera pas réglé du jour au lendemain », conclut-il.

Organisations: PLQ, Services sociaux, Coalition Avenir Québec

Lieux géographiques: Groulx, St-Jérôme, Laurentides Hôpital de St-Eustache Laval Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires